Aller au contenu principal

Actualité

Comment mesurer l’efficacité du agir ensemble” ?

10 novembre 2021

Après un an d’expérimentation, les membres des Collectifs Emploi ont décidé collectivement de mener une démarche de mesure d’impact. Leur projet est lauréat de l’AVISE et du FSE Il est porté par France Active Lorraine, accompagné par Ellyx et animé par Tous Tes Possibles.

Le concept des Collectifs Emploi est né en 2019 à Nancy. Lorsque de premiers résultats sont apparus, AG2R LA MONDIALE a décidé de financer une expérimentation visant à construire une solution capable de s’adapter à tout territoire pour améliorer les parcours de retour à l’emploi basée sur le concept pilier de l’initiative de Nancy : un collectif par et pour les acteurs de l’accompagnement au retour à l’emploi. Aujourd'hui, on compte plus de 350 membres mobilisés au moins sur une action de leur Collectif Emploi.

Pourquoi mesurer son impact 1 an après le début de l'expérimentation ?

  1. Prendre du recul sur les pratiques des collectifs après une année de fonctionnement : comprendre ce qui fonctionne et ce qui peut être amélioré.
  2. Valoriser leur Collectif Emploi auprès de leurs partenaires stratégiques, pour soutenir leur développement, leur modèle économique et leur autonomisation.
  3. Accompagner les Collectifs Emploi à définir leur ADN commun : qu’est ce qui définit un Collectif Emploi ? Qu’est ce qui unit les Collectifs Emploi entre eux et en fait un mouvement ?

Tout comprendre sur la mesure d'impact social des Collectifs Emploi

Pourquoi porter ce projet en collectif ?

Porter la mesure d’impact de l’expérimentation en collectif a été une évidence pour un projet comme le nôtre dont la raison d’être répond à l’enjeu d’actualité qu’est la collaboration entre acteurs d’un même écosystème.

Collaborer c’est tout d’abord définir une vision et des objectifs communs. Or, la mesure d’impact est une démarche qui permet de clarifier ces points, c’est donc naturellement que nous avons réuni un Comité de Pilotage représentatif des membres des collectifs de toute la France comme organe décisionnaire de ce chantier.

En résumé

Quels sont les avantages d’une telle démarche ?

Une réelle consolidation du réseau grâce à un espace légitime pour ouvrir et trancher sur des sujets sensibles

Le projet a permis l’émergence de leaders qui maîtrisent maintenant les enjeux du projet en profondeur

La confrontation des idées et points de vue dans le Copil a amené une richesse dans les résultats qui n’aurait été possible si les mêmes avis avaient été récoltés et synthétisés par une seule personne

...et quels sont les écueils ?

Pour accompagner un tel process, il faut faire preuve de compétences spécifiques de facilitation pour accompagner le groupe à débattre de manière efficace et tournée vers la recherche de solutions. Assurez-vous d’être prêts ou bien accompagnés.

Le process peut être frustrant pour les participants, il faut s’investir en temps et énergies en amont des ateliers pour maîtriser suffisamment le sujet et être pertinent. Il faut être prêt à être synthétique lors des réunions, s’assurer que chaque intervention fait avancer le groupe, être à l’écoute, empathiques et bienveillants. Pas simple, lorsque le sujet nous tient à cœur et que nous ne connaissons pas ou peu les personnes réunies.

Et si… le groupe prend une décision qui ne nous plait pas ? C’est le jeu ma pauvre Lucette ! Blague à part, si vous avez exposé tous vos arguments et que le groupe ne vous a pas suivi, c’est peut être que votre logique n’est pas assez solide ou que le groupe n’est pas encore prêt à avancer dans cette direction. Rappelez-vous de la Sagesse des Foules de James Surowiecki qui a démontré que le plus grand nombre est bien souvent à l’origine des meilleures décisions.

Quelles sont les prochaines étapes et perspectives pour le projet Collectif Emploi ?

Grâce notamment à la mesure d’impact, nous sommes en train de consolider des Kits pour atteindre notre ambition 2022 : faire en sorte que tout territoire qui le souhaite puisse développer un Collectif Emploi.

D'ici là, la méthodologie de mesure d'impact va être expérimentée jusque la fin de l’année sur trois collectifs : Nantes, Lille Roubaix et Nancy. Les résultats seront présentés en février 2022.